Pourquoi mettre en place la politique Pouvoir arrêter le travail?

Dans le secteur de la construction, rien n’importe plus que la sécurité. Il ne manque pas de règles ni de procédures de sécurité, qui sont habituellement indiquées dans un volumineux manuel de l’employé. Vous tenez aussi probablement des réunions de sécurité régulières. Il y a quelque chose d’autre que vous pouvez faire pour rendre le chantier plus sécuritaire : Instaurer une politique Pouvoir arrêter le travail.

Dans une bonne politique Pouvoir arrêter le travail, les employés ont le droit d’interrompre le travail si une tâche présente un danger pour eux-mêmes ou pour d’autres personnes sur le chantier. En fait, généralement cette politique donne à l’employé la responsabilité de le faire.

Disposer d’une telle politique est mieux que de se fier à la norme de l’Occupational Safety and Health Administration (OSHA), qui couvre un employé au cas où il se trouve dans une situation qu’il juge risquée. Selon cette norme, un employé peut refuser de travailler si l’employeur a été informé du danger et ne fait rien pour l’éliminer; si l’employé croit sincèrement qu’il y a un danger imminent à accomplir la tâche; si une personne raisonnable juge que la tâche est dangereuse, voire mortelle; s’il manque de temps pour qu’un organisme d’exécution réalise une inspection et puisse établir les faits.

Il existe deux limitations importantes à la norme. La première est qu’il n’y a pas de processus pour l’employé pour arrêter le travail lorsque ce n’est pas lui qui est en danger. La deuxième, ce n’est pas parce que OSHA a une disposition en place pour arrêter le travail que les employés se sentiront à l’aise d’agir. C’est pourquoi, de nombreuses entreprises ont une politique Pouvoir arrêter le travail.

Une bonne politique indique clairement qu’il n’y aura pas de conséquences punitives pour les employés qui cessent le travail, y compris des compressions salariales et une restriction des tâches.

Le processus Pouvoir arrêter le travail devrait ressembler à ceci :

  1. Employé : cessez l’activité dangereuse de manière calme et indiquez clairement aux autres employés que vous avez l’autorité de le faire.
  2. Employé — Avertissez l’employeur et les employés concernés.
  3. Employeur — Étudiez le danger.
  4. Employeur — Éliminez le danger.
  5. Employé et personnel — Retournez au travail.
  6. Employeur — Examinez l’incident ayant fait l’objet d’un arrêt de travail et assurez-vous que la situation dangereuse ne se reproduise pas.

Comme pour toute politique d’entreprise, une promotion du haut de la hiérarchie est essentielle. Si la haute direction ne soutient pas activement la politique Pouvoir d’arrêter le travail, personne d’autre ne le fera non plus.

 

 

Kim Slowey est une rédactrice active dans l’industrie de la construction depuis 25 ans; elle possède une certification d’entrepreneur général en Floride. Elle a reçu son diplôme en communication de masse/journalisme de la University of South Florida et possède de l’expérience en construction commerciale aussi bien que résidentielle.