Passer au contenu principal
labor tracking

Est-ce que la technologie de suivi de la main-d’œuvre peut vous faire économiser de l’argent?

It’s critical to weed out any waste or fraud on every construction project. 

La main-d’œuvre correspond à une moyenne de 40 % de tous les coûts de projet de construction. Et plus la main-d’œuvre est abondante, plus le pourcentage est élevé. Il est donc essentiel d’éliminer le gaspillage ou la fraude, comme des feuilles de temps soufflées, des travailleurs « fantômes » créés par la personne qui rédige les chèques de paie, et la désorganisation ou les erreurs de transcription.

Le maillon faible dans le système de comptabilisation du temps est l’humain. Tout processus qui est laissé à l’attention des personnes est vulnérable aux erreurs et à l’abus, et la comptabilisation du temps ne fait pas exception. La solution : une technologie de suivi de la main-d’œuvre automatisée.

Les fonctions varient d’un système à l’autre, mais l’atout majeur de la plupart des systèmes est la capacité de déterminer le nombre d’employés, ou de travailleurs de sous-traitants, se trouvant sur le chantier à tout moment. Ceci est accompli au moyen de lecteurs RFID placés stratégiquement et d’étiquettes correspondantes ou d’insignes, portés par les travailleurs.

Les gestionnaires peuvent voir comment le sous-traitant dote en personnel le projet et si les employés sont bien là où ils doivent être. C’est un élément important parce que le sous-traitant facture parfois pour la main-d’œuvre selon le nombre de travailleurs. Si chaque personne doit porter une étiquette au travail, le problème de payer des employés « fantômes » ou de surpayer des employés réels pour des heures qu’ils ont passées ailleurs est éliminé.

Les systèmes RFID peuvent aussi être configurés de manière à ce qu’un employeur sache dans quelle section du chantier se trouve un employé. Si, par exemple, un électricien passe beaucoup de temps à l’extérieur où au lien des opérations d’excavation, ce peut être un signe qu’il aime socialiser avec des amis faisant partie de l’équipe d’excavation ou que l’employé travaille sur quelque chose par erreur.

Ces systèmes sont plus que des localisateurs. Les gestionnaires peuvent configurer chaque étiquette par métier et d’autres caractéristiques de l’employé et importer les données dans le logiciel de coût de revient par commande pour révéler le temps passé à accomplir une tâche comparativement à l’estimation. Ces informations peuvent permettre de mieux estimer la main-d’œuvre pour la prochaine soumission ou motiver les travailleurs à avoir un rendement plus efficace.

Les outils de suivi de main-d’œuvre permettent aussi aux employeurs de repérer le personnel en cas d’urgence et de s’assurer que tous les employés sont dans une section sécuritaire du chantier durant les évacuations.

Par la suite, il y aura certainement des questions sur la protection de la vie privée, mais compte tenu de l’effet positif marqué sur le résultat net, l’utilisation accrue de cette technologie est pratiquement inévitable.

 

Kim Slowey est une rédactrice active dans l’industrie de la construction depuis 25 ans; elle possède une certification d’entrepreneur général en Floride. Elle a reçu son diplôme en communication de masse/journalisme de la University of South Florida et possède de l’expérience en construction commerciale aussi bien que résidentielle.

S’inscrire à Disponibilité du projet

Tenez-vous à jour sur les dernières nouvelles et les plus récents conseils.
S’inscrire
Was this article helpful?
Powered by Translations.com GlobalLink OneLink Software