Passer au contenu principal
portative

Réalités virtuelle et augmentée : ce qu’elles signifient pour la formation et la sécurité

Perhaps that future is finally here, as the price of VR equipment drops and companies embrace it.

On vante les avantages de la réalité virtuelle depuis plus de 20 ans, au point où on pourrait avoir envie de paraphraser Charles de Gaulle et suggérer que la VR (réalité virtuelle) est « la technologie du futur, et elle le sera toujours ».

Mais peut-être que le futur est finalement arrivé, tandis que le prix de l’équipement de RV a diminué et que les entreprises l’adoptent. 

La RV pourrait notamment aider à améliorer la sécurité et les expériences de formation. Le géant de la construction Bechtel travaille avec l’entreprise de technologie Human Condition Safety afin de créer des formations de réalité virtuelle pour les situations de la vie réelle difficiles et dangereuses. Selon un communiqué de presse : « Par exemple, un travailleur peut s’entraîner de manière virtuelle à décharger une poutre d’une grue à une hauteur de 20 étages, un matin brumeux, plutôt que de le faire dans la vraie vie pour la première fois. »

Bien que la RV ait ouvert une autre voie pour la sécurité et la formation, elle possède ses limites : vous y êtes entièrement plongé, séparé de la réalité qui vous entoure. Ce ne serait pas une bonne idée de se déplacer sur le chantier de construction avec un casque de RV sur la tête.  

Il est probable que la réalité augmentée, ou RA, aura un effet plus important et plus immédiat. Pour les bâtiments conçus en utilisant la MIB, le projet entier est conçu dans un ordinateur et peut être observé de manière virtuelle à sa taille réelle, grâce à des casques comme le HoloLens de Microsoft. Les dessins architecturaux pourraient très bien disparaître tandis que les travailleurs regardent plutôt leurs tâches en RA. 

ThyssenKrupp, la grande compagnie d’ascenseur, fait l’essai du HoloLens avec ses équipes d’entretien d’ascenseur. Il y a des milliers de différentes configurations et des millions de pièces parmi les ascenseurs qu’ils entretiennent, mais les techniciens peuvent utiliser la RA pour enquêter sur les problèmes au site de manière plus rapide et sécuritaire. Avant que le technicien n’ait même atteint le site, il peut se familiariser avec la disposition de la salle des machines, effectuer un zoom avant et arrière et apprendre la manière dont le tout s’agence. Les technologies comme le HoloLens permettent à un technicien de regarder une composante et de voir un catalogue de ses pièces directement dans son champ de vision.

Selon ThyssenKrupp, « des essais sur le terrain initiaux ont déjà démontré que, grâce à l’appareil, une intervention de service d’entretien peut être effectuée jusqu’à quatre fois plus rapidement qu’auparavant ».

Dans le MIT Technology Review, Elizabeth Woyke s’inquiète que la RA pourrait être autant un danger qu’un avantage en matière de sécurité. Bien qu’elle pourrait améliorer l’efficacité et permettre d’économiser de l’argent, « il existe une possibilité que les images holographiques puissent vous distraire et faire en sorte que vous fassiez un faux pas, une erreur potentiellement fatale sur un chantier de construction à plusieurs étages ». Malgré cela, l’idée de la RA est que vous regardez au travers du casque et voyez l’objet réel, amélioré avec de l’information supplémentaire.

La construction a toujours été un travail difficile, dangereux et compliqué. La RV et la RA pourraient bien changer cela, non seulement en aidant les travailleurs à voir la manière dont les pièces s’assemblent, mais en leur permettant de s’exercer d’abord au niveau du sol, avant d’avoir à le faire à une hauteur de 20 étages par une matinée brumeuse. Cela pourrait permettre d’économiser du temps et de l’argent, et de sauver des vies.

_________________________________________________________________________________

Lloyd Alter est un ancien architecte qui écrit maintenant à propos du design pour TreeHugger.com et contribue à MNN.com et au Guardian. Il est professeur adjoint de conception durable à la School of Interior Design de la Ryerson University, à Toronto.

Photo : www.thyssenkrupp.com

S’inscrire à Disponibilité du projet

Tenez-vous à jour sur les dernières nouvelles et les plus récents conseils.
S’inscrire
Was this article helpful?
Powered by Translations.com GlobalLink OneLink Software